Autonomisation des femmes et des filles en milieu rural (2ème partie)

Par Nancy NTUBU et Bobette EWULI

Comment changer la vision de la femme fille dans le pays en voie de développement ?

Ce qu’il faudrait pour pallier ses difficultés, c’est avant tout :

1.  Changer les mentalités, renverser les traditions culturelles par de fortes compagnes de sensibilisation sur le rôle de la femme, son importance dans la vie économique d’un Etat, d’une famille en ville et dans les provinces du pays.

2. Utiliser l’éducation comme un outil pour changer la mentalité des jeunes garçons dès l’école élémentaire. En effet, un garçon ayant étudié au côté d’une fille toutes ses années d’études depuis l’école élémentaire sera plus enclin à accepter qu’une femme puisse occuper un poste à responsabilité, puisse obtenir d’important diplôme, puisse être génératrice de revenu pour sa famille, puisse aspirer à un brillant avenir.

3. Collaborer avec le gouvernement en mettant en place un système de contrôle d’application des lois :

  • Créer des Comités de suivi dans les villes, les régions ;
  • Expliquer et propager les textes de loi en les rendant accessibles à tout public pour une meilleure application. En effet, une personne ne peut mettre en pratique une loi qu’il ne comprend pas. L’ objectif serait de faire en sorte que chaque catégorie d’individu, toutes classes confondues comprennent l’étendue et la portée de ces lois dans le but de les appliquer.

Par Nancy Ntubu et Bobette Ewuli

Vous pourriez aussi être intéressé par: